Accueil Les Assyro-Chaldéens d'hier et d'aujourd'hui Le vilage d'Ischy Saint Joseph le Voyant Annexes Nous contacter
Saint Joseph le Voyant ou Mar Yossep Hazzaya
Vie de Mar Yossep Hazzaya
Oeuvre de Saint Joseph la Voyant
Doctrine
Le synode de 786-787 : Condamnation de Saint Joseph
Citations
Les offrandes et les sacrifices
"Chéra" ou Repas fraternel
"Gher'd Mar Yossep" ou Le sacrifice
Mystères et miracles
Guerison d'une schizophrene
Le malheur des voleurs
Guérison du paralysé
Guerison de la muette
L'usage d'armes
Le défi
Qu'est devenu Ischy ?
Les Assyro-Chaldéens de France

Accueil > Saint Joseph le Voyant > Le synode de 786-787 : Condamnation de Saint Joseph
LE SYNODE DE 786 -787 : CONDAMNATION DE SAINT JOSEPH

Joseph est le théoricien par excellence de la mystique nestorienne. Le synode de 786 -787 condamne Saint Joseph Hazzaya en lui reprochant quatre griefs principaux :


- "Il fut d'abord accusé d'avoir prétendu "qu'il faut rejeter la prière et l'office pour recevoir les dons de l'esprit. En fait, Joseph ne le dit qu'à propos d'états contemplatifs passifs, qui ne sont pas définitifs, et il recommande, dès qu'ils cessent, le retour à la prière active et à l'office canonique". Il enseignait que "le parfait n'a plus besoin de prière (active), d'office, de lecture et de travaux manuels".

- Le synode lui reproche également d'avoir "affirmé la préexistence des âmes auprès de Dieu avant la création des corps".

- Il soutenait "la possibilité de la vision de la Divinité". Cette conception étant refusée par la théologie nestorienne même à l'humanité du Christ.

- Il affirmait que les âmes gardent une vie consciente entre leur séparation d'avec le corps et la résurrection. Et que les âmes des justes "se réjouissent de la lumière du lieu où elles se trouvent, mais sans recevoir les révélations des choses à venir".

Doctrine haut de page Citations
Ischy Contact