Accueil Les Assyro-Chaldéens d'hier et d'aujourd'hui Le vilage d'Ischy Saint Joseph le Voyant Annexes Nous contacter
Annexes :
Notes
Points de repères historiques d'Ischy
Notes sur le sacerdoce d'Ischy du XXème sciècle
Liste de certains noms de villages turquifiés en 1958
La chronologie Mésopotamienne et Assyro-Chaldéenne
Prononciation des lettres
Les ilustrations
La bibliographie

Accueil > Annexes > Points de repères historiques d'Ischy
Points de repères historiques d'Ischy


1913: 200 habitants, un prêtre et une église se trouve à Ischy. Meryem Yonan (mère Iso Yonan) a été tuée d'une balle dans la tête pour avoir refusé de suivre le kurde Musoy Behdin qui voulait l'enlever. Elle était mariée, elle allaitait son fils lorsqu'elle a été abattue.

1915 : Le curé d'Ischy, Père Yossep Beth sappanes est tué lors du génocide. 1923 : 24 juillet: Traité de Lausanne, détermination des nouvelles limites frontalières de la Turquie, Ischy se trouve dans la province de Hakkâri. 29 octobre: proclamation de la République Turque.

1926 : A la suite de persécutions, de mal traitements, d'attaques et de massacres turcs et kurdes, les Ischayyé quittent leur village et se réfugient au nord de l'Irak dans la région de Mossoul. Quatre familles ne pouvant partir sont restées dans le village. Certains sont revenus progressivement mais plus de 40 % ne retourneront jamais à Ischy. .

1928 : Adoption par la Turquie des caractères latins et début des politiques d’assimilation des populations non turques. 1933 : Suite à la création de la patente, 12 personnes sont décédées dans le village. 1935 : Le maire du village, Ighvanna David n'ayant pas pu satisfaire les militaires, qui lui réclamaient des années a été sauvagement abattu.

1944 : Matté Musil Sappanes a été blessé par balle par des kurdes, voleurs de troupeau. Il est mort de suite de ses blessures.

1945 : Pour échapper aux attaques de militaires turcs et d'irréguliers kurdes, le Village est totalement vidé. Les Ischayyé resteront pendant quatre mois au Nord de l'Irak avant de s'établir à nouveau.

1947 : Deuxième tentative d'enlèvement de Rahé Poles par ses propres Ghafirés (Seigneur). Par son courage, elle a réussi à leur échapper une deuxième fois.

1950 :
Tentative de destruction du village en organisant plusieurs assassinats. Le premier fut Iskandar Hanna Yonan, homme courageux et défenseur du village. Il a été tué par deux kurdes pour avoir refusé de donner son fusil. Les kurdes avaient tenté de tuer le maire. Ils ont échoué à quatre reprises, Alors, ils ont abandonné leur projet.

1957-58 : Turquification des noms de villages de Hakkâri (voir almexe).

1962: 37 enfants et une femme sont morts par la rougeole (Zatta) faute de soins.
1964 : Première école à Ischy.
1965 : Premier marchand d'aliments à Ischy (Beth Hudeda).

1968 : tentative d'assassinat du curé et de six personnalités du village.

1969 : août: Début de l'exode rural.

1970: Fin des travaux de l'église Notre dame de Qarayé.

1975 : Première fontaine à Ischy

1977 : septembre: Le village compte désormais 580 habitants.

1978 : 21 août: un tracteur transportant 34 personnes a perdu sa remorque, 3 morts et 7 blessés.

13 octobre: Faro Pitros, âgée de 13 ans, a été enlevée par ses propres Ghafirés. Le village s'est mobilisé et a fait appel à tout le monde, aux militaires, au gouvernement d'Ankara et aux seigneurs kurdes. Ils ont tous promis de la ramener, mais personne n'a tenu ses promesses. Suite a cela 130 personnes ont quitté le village en cinq mois.

1979 : mai: début de l'exil vers l'Europe.

1979 : Les militaires nomment quatre villageois gardiens du village (kuraciye) en donnant un fusil à chacun pour défendre Ischy contre les attaques kurdes.

1980 : juillet : Tentative des kurdes (habitants d'Elan) de confiscation des terres (Karkol ad Tarrahaspa). Les kurdes ont attaqués les chrétiens dans la vallée appelée GaIIi. C'était lors de la transhumance et les chrétiens étaient accompagnés par des militaires. Une fusillade a éclaté, il y a eu un blessé chez les chrétiens. Les kurdes ont pris en otage Matlup Ishak qu'ils ont torturé et libéré deux kilomètres plus loin. Par ailleurs, quatre chevaux ont été également enlevés. Un français en vacances, Bruno Poizat est un témoin oculaire de ces événements.

1980 : 10 octobre: David Guevro est tué lors d'une fusillade entre des kurdes Irakiens et des militaires turcs.

1984 : novembre: Le curé du village, Père Pitros Hudeda Yalap quitte définitivement le village, suite à des menaces de mort. .

1985 : octobre: arrivée à Ischy de l'électricité, de la télévision et du téléphone. 1985-86 : A trois reprises les kurdes ont exigé du village des hommes pour se battre pour la cause kurde. A chaque fois, les chrétiens ont refusé mais en contrepartie, ils ont été contraints d'aider matériellement et financièrement les kurdes. C'est ainsi qu'à deux reprises le maire Sana Guevro a été arrêté pour ne pas avoir dénoncé la présence de combattants kurdes dans le village. Les kurdes avaient menacé de destruction générale du village si le maire prévenait les militaires.

1987 : 28 juin: Les deux dernières familles chaldéennes quittent le village en larmes comme les précédents.

1993 : août: Dans Ie cadre de la guérilla menait par les militaires turc contre les Kurdes, le village de Issy est totalement détruit, et la falaise surplombant le Quartier Qarayé se serait écroulée.




Notes haut de page Notes sur le sacerdoce d'Ischy du XXème sciècle
Ischy Contact