Accueil Les Assyro-Chaldéens d'hier et d'aujourd'hui Le vilage d'Ischy Saint Joseph le Voyant Annexes Nous contacter
Saint Joseph le Voyant ou Mar Yossep Hazzaya
Vie de Mar Yossep Hazzaya
Oeuvre de Saint Joseph la Voyant
Doctrine
Le synode de 786-787 : Condamnation de Saint Joseph
Citations
Les offrandes et les sacrifices
"Chéra" ou Repas fraternel
"Gher'd Mar Yossep" ou Le sacrifice
Mystères et miracles
Guerison d'une schizophrene
Le malheur des voleurs
Guérison du paralysé
Guerison de la muette
L'usage d'armes
Le défi
Qu'est devenu Ischy ?
Les Assyro-Chaldéens de France

Accueil > Saint Joseph le Voyant > Les Assyro-Chaldéens de France
LES ASSYRO-CHALDEENS EN FRANCE

L'immigration a commencé dans les années 1920 et s'est concentrée à Marseille et à Toulouse. Elle s'est intensifiée à partir des années 1980 en provenance de la Turquie. La guerre du Golfe provoqua la fuite des Assyro-Chaldéens d'Irak vers les pays Occidentaux. Plusieurs centaines sont venues se réfugier en France en rejoignant la communauté déjà existante.

Ils sont environ au nombre de 12000 (Chaldéens Catholiques et Nestoriens non unis à Rome), en France. Plus de la majorité de la communauté est originaire des montagnes d'Hakkâri (sud-est de la Turquie) et est installée dans la région parisienne. Ils ont pratiquement tous obtenu le statut de réfugié. La majorité de cette communauté a obtenu ou est en instance d'obtenir la naturalisation. Ils parlent l'araméen, la langue du Christ et des Apôtres, qui est aussi appelée syriaque, chaldéen, assyrien ou encore sureth ou assyro-chaldéen.

Une Mission Chaldéenne existe à Paris depuis 1950. Le premier recteur était Père Dominique Dahane. Son recteur actuel est le Père Petrus Yousif, qui a remplacé Mgr Francis Alichoran, décédé au milieu de sa communauté à Paris le 1er juillet 1987. Ce dernier contribua pleinement à la reconnaissance du droit d'asile des Assyro-Chaldéens et joua un rôle déterminant dans leur installation en France.

Père Petrus Yousif, soucieux également de sa communauté, œuvra pour la construction d'un centre servant de Mission, de centre culturel et de centre cultuel (Centre Eglise d’Orient) dont les travaux se sont achevés en juin 1992. Dans ce centre, l'église Notre-Dame de Chaldée est disposée selon un plan traditionnel. Le Père Yousif est aidé par le premier prêtre chaldéen ordonné à Paris (au Sacré-Coeur), le Père Sabri Anar, depuis 1990.

« Ignorance est mère de tous les maux »
F. Rabelais

Le village d'Ischy est aujourd'hui physiquement détruit. Or, sa mémoire ne sera jamais oubliée. L'âme d'Ischy vivra en Occident, et sa lumière brillera toujours car, en France, ses anciens habitants vivent toujours en harmonie, en solidarité et en fraternité, même loin des persécutions. Comment ces chrétiens pourront-ils oublier leur origine ?

Ces derniers font partie de la Communauté Assyro¬Chaldéenne de France. En effet, ils vivent en communion avec le reste du peuple Assyro-Chaldéen et n'espèrent guère retourner sur leur terre ancestrale. C'est pourquoi, ils s'installent d'une manière définitive en France. L'esprit d'entraide constitue leur atout pour maintenir la cohésion de la communauté. Ils optent pour une complète intégration dans ce milieu libéral, sans pour autant s'assimiler, évitant ainsi de faire négation de leur identité et de leur histoire. Ils souhaitent ainsi rester fidèles à leur héritage culturel, ethnique, linguistique et religieux.

A présent, il appartient aux jeunes de préserver cette richesse et de perpétuer ces traditions qui jadis furent si difficiles à sauvegarder par une population persécutée, soumise et privée de liberté.

N'est-ce pas un devoir moral ?

Aucun terrien n'existe sans racine
Alors, n'oubliez point vos origines
Soyez fiers d'être Assyro-Chaldéens.

 Le défi haut de page Annexe
Ischy Contact