Accueil Les Assyro-Chaldéens d'hier et d'aujourd'hui Le vilage d'Ischy Saint Joseph le Voyant Annexes Nous contacter
Repères historiques des Assyro-Chaldéens
L'antiquité
L'Eglise d'Orient
La Séparation avec Rome
L'Union avec Rome

Les Eglises Assyro-Chaldéennes d'aujourd'hui
Les Chrétiens de l'Inde et les malabares
L'Eglise assyrienne non unie à Rome
L'Eglise Chaldéenne

De la langue Araméenne au dialecte Sureth
Araméen antique
Araméen d'Empire
Le Néo-araméen


www.soureth.com

Accueil > Les Assyro-Chaldéens > Araméen d'Empire
ARAMEEN D'EMPIRE

Les rois phéniciens, égyptiens et perses correspondent en araméen. Avec cette diffusion extraordinaire, il a donné naissance à plusieurs dialectes. Quand Cyrus prend Babylone en 539 av. J.-C., il décréta l’araméen comme étant langue officielle de son Empire allant du Nil à l'Indus. Ainsi, l'araméen fut parlé de l'Egypte jusqu'en Afghanistan, en superposant les autres langues parlées localement sans les détruire.

L'araméen s'implanta dans le royaume d'Israel. Une partie de l'Ancien Testament a été rédigée directement en araméen, c'est le cas des livres d'Esdras et de Daniel. Le Talmud(10) de Babylone a été écrit en un dialecte araméen, celui de Jérusalem en un autre.

En Palestine, l'araméen était la langue unique et quotidienne du peuple Juif. L'hébreu fut relégué au rang de langage liturgique et littéraire. Jésus et les Apôtres parlaient l'araméen. Le peuple ne parlant plus hébreu, la Bible fut traduite en araméen. Ces traductions ont été appelées "Targums"(11) . Les paroles de l'Evangile qui ont été transmises dans leur prononciation originale sont toutes dites en araméen récent(12) .

Après la conquête de l'Orient par Alexandre le Grand, le grec remplace l'araméen comme langue officielle. Déchu du rang qu'il occupait, il va désormais évoluer de façon plus souple et se diversifier selon les régions où il est parlé. L'écriture va connaître la même évolution. L'alphabet araméen est à l'origine de l'hébreu usuel, hébreu dit "carré", de l'arabe et des écritures du sous-continent Indien.

A partir de l'ère chrétienne, l'araméen s'affirme sous la forme de trois dialectes principaux:

- Le judéo-babylonien : langue du Talmud de Babylone.

- Le mandéen : langue des Mandéens et Sabéens dans la région de Bassora en Irak.



L'alphabet Arameen
L'alphabet Arameen

- L'édessien ou l'araméen d'Edesse : langue des communautés chrétiennes de Mésopotamie et de Syrie. Alors, il fut appelé syriaque. A l'intérieur de cette forme, on distingue le syriaque occidental : langue des monophysites sous souveraineté romaine puis byzantine et le syriaque oriental : langue des Nestoriens sous souveraineté perse. Ces deux dialectes se différencient par la prononciation finale des substantifs respectivement en -o et -a. Cet araméen est parlé par tous les chrétiens convertis par l'Eglise d'Orient. La stèle de Sin-an-Fu (VIIIème siècle), en bilingue (syriaque-chinois) est un témoin de cette extension.




(10) Talmud: mot hébreu "étude, doctrine" c'est un recueil des enseignements des grands rabbins, conservés dans deux collectives. Inégales dites talmud de Jérusalem et de Babylone.
(11) Targums: ceux sont les traductions de la Bible en araméen.
(12) Notamment les expressions suivantes:"Talitha qoumi", "Jeune fille lève-toi", Marc V, 41. "Eli Eli lema chabaqtani", "Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu Abandonné", Mathieu XXVII, 48.
L'arameen antique haut de page le Néo-araméen
Ischy Contact